ANNA LÓPEZ LUNA ET MOUNIR GOURI


Les œuvres d’Anna López Luna revisitent le problème de la mémoire historique en Espagne et le lien que cette réalité tisse avec une mémoire gênée en France, mais aussi avec des récits plus anciens comme la grotesque histoire biblique d’Adam et Eve. Son travail a toujours remis en question le corps et les actes de répression qui s’y déroulent. Ses films vidéo se concentrent sur la parole, la mémoire et la façon dont la politique pénètre les individus. Son travail de croquis est composé de rêves et de cauchemars, d'histoires familiales, de généalogies de formes, de distorsions de mythes et de récits changeants.


De la performance à la vidéo, de la photographie à la sculpture, en passant par le dessin, la pratique de Mounir Gouri s’attache à interroger et à réaffirmer son identité d’africain. Il est né en 1985 à Annaba, « dans un quartier dur, où personne ne s’intéressait à l’art », précise-t-il. Pourtant, Mounir Gouri dessine depuis l’enfance. Sur les rives de la Méditerranée, il passe alors de longues heures à crayonner. « Je me suis toujours intéressé à l’impact de l’image », dit-il, ajoutant aborder « des thèmes qui me parlent. Je montre des choses qui me touchent, que je vois dans mon quotidien ou qui relèvent de mon passé en Algérie ».






     






© EYD
2024

_ Exhibition fro 14 mai to 15 juin 2024 Sel noir d’Ilanit Illouz à la galerie Anne-Laure Buffard

_ Upcoming!

Artists in their studios by Tea Sirbiladze 
Kootenays
by Thomas Gauthier